Get Adobe Flash player

Météo à Saleilles

Appeler la mairie

04 68 37 70 70

Diaporama

Téléchargez Flash Player pour visualiser le diaporama.

Le Journal des Saleillencs

Cliquez sur la couverture pour lire les journaux !

Histoire de l’église Saint-Etienne

Cliquez sur la couverture pour lire le livret

Mots-clés

Archives mensuelles : janvier 2011

GESTION des DECHETS – Juste deux mots d’Histoire

  • La décharge sauvage a été la première destination des déchets humains. Mais à l’époque c’était sans conséquence puisque tous ces déchets étaient soit inertes soit biodégradables.
  • Au Moyen Âge, les déchets des citadins sont jetés dans la rue ou dans les rivières. Cela pose des problèmes de salubrité. Certains déchets sont récupérés par des chiffonniers pour être recyclés.
  • Au XIXe siècle, on se rend compte que l’hygiène est importante pour prévenir des maladies. En 1883, le Préfet de Paris, Eugène Poubelle, impose aux Parisiens de jeter leurs déchets dans un récipient, qui a pris le nom de « poubelle ».

Dans les années 1920, on crée des décharges à ordures. En 1975, une loi parait sur l’élimination des déchets, loi qui sera modifiée en 1992 en intégrant alors quatre grands objectifs :

  • prévenir ou réduire la production et la nocivité des déchets, notamment en agissant sur la fabrication et sur la distribution des produits.
  • organiser le transport des déchets et le limiter en distance et en volume;
  • valoriser les déchets par réemploi, recyclage….
  • assurer l’information du public sur les effets pour l’environnement et la santé publique des opérations de production et d’élimination des déchets.

C’est donc à partir de 1992 que la collecte sélective va réellement commencer à être développée par les collectivités (communes ou groupements de communes).

> Retour à l’article Saleilles, Commune « Pilote »

GESTION des DECHETS – L’UTVE de traitement des déchets de CALCE

Ce centre multi filières (avec valorisation matière et énergétique), situé à une quinzaine de kilomètres de Perpignan a ouvert un centre de tri en février 2002. L’unité de valorisation énergétique (UVE) a démarré en juillet 2003.

Le Centre de CALCE reçoit les déchets de SALEILLES

Le Syndicat Départemental de Traitement des Ordures Ménagères SYDETOM 66 (regroupement de la totalité des communes des P.O.) a opté pour un contrat de type Délégation de Service Public pour l’exploitation de l’UTVE de Calce par la société CYDEL.

L’usine de CALCE est totalement autonome en électricité et en eau, grâce à 3 forages creusés à près de 120 mètres de profondeur, et cette unité ne produit aucun rejet liquide. De l’incinération des ordures ménagères résulte 2 catégories de résidus les mâchefers et les REFIOM

La vapeur produite par les deux lignes de 11 t/h génère de l’électricité vendue à EDF. Les mâchefers sont pour leur part traités au sein d’une plate-forme fermée et étanche.

Pendant la saison estivale, la production de déchets augmente de 50%.

Caractéristiques techniques :

  • La capacité nominale de l’Unité de Valorisation Energétique est de 179 000 t/an avec 2 fours de 11 t/h. Depuis l’arrêté préfectoral du 16 février 2006, autorisant l’exploitation d’un 3ème four de 7 t/h, la capacité passera à 240 000 t/an.
  • La capacité maximale du centre de tri est de 30 000 t/an.

> Retour sur l’article Saleilles, Commune « Pilote »

GESTION des DECHETS – LES D3E ou les DEEE

Autres déchets Les Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (D3E). Que faire de nos vieux appareils ? On distingue 4 flux de déchets électriques et électroniques :

  • le GEM froid (gros électroménager de froid),
  • le GEM HF (gros électroménagers hors froid),
  • les PAM (petits appareils en mélange)
  • les écrans

Une fois collectés, les déchets sont enlevés, regroupés sur des plateformes, puis acheminés vers le centre traitement où ils seront valorisés et dépollués.

Le geste écologique : C’est le geste du consommateur responsable qui tient le rôle du consommateur, devenu acteur, qui peut rapporter ses vieux équipements électriques et électroniques à un point de collecte.

> Retour à l’article Saleilles, Commune « Pilote »

Saleilles, Commune « Pilote »

Le respect de l’environnement est au cœur même du programme de l’Equipe majoritaire. Il s’inscrit au sein de chaque projet, de chaque réalisation. Pas une décision n’est prise sur un sujet, quel qu’il soit, sans que l’aspect environnemental ne soit pris en considération. La bonne tenue de la ville de Saleilles en matière de collecte des déchets lui a valu d’être retenue pour devenir en 2011 une « Commune Pilote » dans le cadre d’un projet de la Communauté d’agglo.

Pourquoi  l’ENVIRONNEMENT est-il un thème priorisé ?

Ce qu’il faut savoir :

Un français produit en moyenne 450 kg de déchets par an.  La gestion des déchets est un des éléments qui impactent lourdement notre avenir environnemental et notre planète.

C’est donc pour relever le défi de la lutte contre le réchauffement climatique et préserver les ressources naturelles fossiles, qu’il est indispensable de réduire l’impact de nos déchets et de mettre en place le système de collecte le plus performant, conformément aux objectifs du GRENELLE de l’ENVIRONNEMENT :

  • Réduire de 5kg/hab/an sur 5 ans les déchets produits. L a généralisation du tri sélectif à partir de 2012,
  • Ainsi que 75 % des emballages ménagers et d’entreprise d’ici 2012.
  • 45 % des ordures ménagères devront être recyclées à l’horizon 2015.
De plus, en application du principe « pollueur payeur », le Grenelle de l’environnement a également conclu à l’augmentation de la Taxe Générale sur les Activités Polluantes (TGAP) pour l’enfouissement des déchets, en 2011 : 17(€/T) en 2015 : 32(€/T) et à sa création pour l’incinération,  en  2011 : 6.4(€/T) en 2015 : 8(€/T).  Mesures qui démontrent bien une volonté déterminée d’agir, et qui faute d’un tri attentif, auront des répercutions sur la facture de l’usager.


En fait, l’enjeu n’est pas nouveau mais il est d’une telle importance que la démarche est réglementée et portée par un Plan, PDEDMA Plan Départemental d’Elimination des Déchets Ménagers et Assimilés. (loi du 13 juillet 1992).

En 1996, un Syndicat regroupant l’ensemble des communes du département (S.Y.D.E.T.O.M. 66) a été créé. Il a pour objectif essentiel de mettre en œuvre, suivre et faire appliquer le contenu du plan.

Obligation du Plan – Le Principe des 3R : Réduire – Réutiliser – Recycler

Réduire Le meilleur déchet est celui qu’on n’a pas produit. Réduire les déchets à la source est la meilleure solution pour économiser les matières premières comme le bois, le pétrole ou l’eau. Des exemples concrets :

  • Utiliser un cabas ou un caddie pour les courses et refuser ainsi les sacs plastiques.
  • Acheter des produits qui ne sont pas sur emballés, des grands formats ou en vrac.

Réutiliser ou réemployer, c’est prolonger la durée de vie d’un objet en lui affectant une nouvelle place. Des exemples concrets :

  • Réutiliser les sacs plastiques comme sacs-poubelle, des emballages comme rangements…
  • Certains emballages sont consignés et rapportés au vendeur qui les retournera au fabricant

Recycler c’est fabriquer un nouvel objet à partir d’un vieil objet. Le déchet devient une ressource. Des exemples concrets :

  • Le compost, qui sert d’engrais.
  • L’huile de friture usagée filtrée à 5 microns peut servir de Biocarburant.

Continuer la lecture

SE LOGER,…Un nouvel élan !

Le logement est l’une des principales préoccupations des citoyens avec l’emploi et le pouvoir d’achat. Des attentes s’expriment, elles sont liées à des évolutions démographiques ou économiques, des évolutions de la composition des familles, du travail et de la mobilité et des modes de vie.

Ces changements font que les besoins se sont fortement diversifiés et l’Equipe Majoritaire en place, s’estime en 1ere ligne face à ces attentes.

C’est la raison pour laquelle, dès son élection, elle a mis en oeuvre un plan d’urbanisation facilitateur pour produire du foncier, garantir des emprunts auprès d’opérateurs sérieux et référencés, actionner des compétences, prendre des décisions, se donner les moyens pour assurer l’ascenseur social du logement et aider ainsi ses concitoyens à se loger dans de bonnes conditions.

Son plan de travail mené avec détermination permet aujourd’hui d’offrir à la population une « OFFRE IMMOBILIERE DIVERSIFIEE » où chacun, à sa mesure, pourra venir y puiser son choix personnel, s’il le souhaite. Ce Plan d’Urbanisme est déjà en marche et s’illustre au travers de 3 GRANDS PROJETS, différents et complémentaires.

Ce dossier est construit pour les présenter.

La Résidence des 2 Mas – SCI GARIMMO – programme terminé – Caractéristique : Que du « Locatif ».

> Le Domaine de SALEILLA – NEXITY GEORGES V – Programme en cours de commercialisation.

Caractéristiques :

1) acquisition classique

2) acquisition et défiscalisation

3) logements locatifs

> Résidence Mas Carcassonne - ROUSSILLON HABITAT – Lancement du Programme en Décembre 2010. Caractéristiques : Que des logements locatifs.

Concomitamment aux programmes cités ci-dessus et que nous allons décrire ci-après, la Municipalité poursuit son action et détient encore en réserve de très proches perspectives pour engager un lotissement communal.

Consciente des enjeux et considérant ces 3 projets comme faisant partie du travail passé et accompli, elle continue à mener une Politique Foncière pugnace qui se traduit déjà par l’acquisition d’un domaine de 10 hectares. Un regard visionnaire sur l’avenir dont il ne faut pas se départir.

Continuer la lecture