Get Adobe Flash player

Météo à Saleilles

Appeler la mairie

04 68 37 70 70

Diaporama

Téléchargez Flash Player pour visualiser le diaporama.

Le Journal des Saleillencs

Cliquez sur la couverture pour lire les journaux !

Histoire de l’église Saint-Etienne

Cliquez sur la couverture pour lire le livret

Mots-clés

PREPARER L’AVENIR : Une Nouvelle STEP à SALEILLES

Préparer l’avenir : Une nouvelle STEP à Saleilles

Parmi les projets, la CREATION d’une STATION d’EPURATION

En effet, « Préparer l’avenir » C’est de cette réflexion qu’est née la construction de la Station d’Epuration de Saleilles appelée plus communément « LA STEP ».

Les travaux ont débuté dès le 24 janvier 2011. Cette réalisation d’une importance capitale se situe dans le prolongement des stades, sur la parcelle mitoyenne à l’ancienne station.

Pour mieux comprendre l’enjeu d’un tel projet, il est raisonnable de nous poser quelques questions.

A quoi sert une station d’épuration ?

Le rôle d’une station d’épuration consiste à traiter les eaux usées urbaines (domestiques, et parfois industrielles) recueillies à l’entrée de la station afin de rendre une eau épurée et de bonne qualité au milieu naturel.

En fait, une station d’épuration est une usine de dépollution des eaux usées avant leur rejet au milieu naturel.

Fortement impliquée dans la qualité de ses eaux, la Municipalité de Saleilles mène une politique offensive en matière d’assainissement. La construction de la nouvelle STEP par Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération s’inscrit dans cette politique réfléchie de l’équipe municipale, soucieuse de gérer sur le long terme « la qualité de vie des résidents ».

Prévoyant donc l’avenir, il était nécessaire de remplacer l’actuelle STEP par une nouvelle station plus adaptée au développement attendu sur les 20 prochaines années soit 6.500 habitants. En effet, cet ouvrage pourra assurer à l’avenir, l’épuration des eaux usées de 9.500 Equivalents Habitants au lieu de 4.500 Equivalents Habitants actuellement, conformément aux lois sur l’eau et le Code de l’Environnement.

Comment fonctionne une station d’épuration ? Comment l’eau est-elle épurée ?

Après avoir été utilisée chez soi et donc salie, l’eau est recueillie par le réseau d’eaux usées et dirigée vers une station d’épuration. Elle est installée généralement à l’extrémité d’un réseau de collecte, sur l’émissaire principal, en amont du rejet des eaux vers le milieu naturel.

Une STEP rassemble une succession de dispositifs, empruntés tour à tour par les eaux usées. Chaque étape est conçue pour extraire au fur et à mesure les différents polluants contenus dans celles-ci.

Les dispositifs de prétraitement ont pour but d’éliminer les éléments solides ou particulaires les plus grossiers, susceptibles de gêner les traitements ultérieurs ou d’endommager les équipements situés en aval.

Quels sont ces prétraitements ?

C’est « Le dégrillage » qui consiste à faire passer les eaux usées au travers d’une grille dont les barreaux, plus ou moins espacés, retiennent les éléments les plus grossiers (cotons-tiges, morceaux de papier, de plastique, de bois…).

C’est aussi « Le dessablage et le déshuilagedégraissage » qui s’emploient ensuite à faire passer l’eau dans des bassins où la réduction de vitesse d’écoulement fait se déposer les sables et flotter les graisses. L’injection des microbulles d’air permet d’accélérer la flottation des graisses. Les sables sont récupérés par pompage alors que les graisses sont raclées en surface. On enlève ainsi de l’eau les éléments grossiers et les sables de dimension supérieure à 200 microns ainsi que 80 à 90 % d es graisses et matières flottantes (soit 30 à 40 % des graisses totales).

TRAITEMENT BIOLOGIQUE le Bassin d’Aération. Le Bassin d’aération, c’est le coeur de la station. Le bassin contient des micro-organismes qui, grâce à l’injection d’air (et donc d’oxygène), consomment la pollution dissoute et se développent. Ce mélange forme les boues activées (biologiques).

La Clarification. L’eau passe alors par un clarificateur au fond duquel tombent par décantation les matières polluantes (sous forme de boues).

Sur la future station d’épuration de Saleilles, le traitement est complété par une filtration sur sable afin de retenir les dernières matières en suspension qui aurait pu échapper à la clarification.

L’eau est suffisamment propre pour pouvoir être rejetée dans le milieu récepteur. Elle peut alors reprendre son cycle naturel.

TRAITEMENT DES BOUES. Les boues récupérées du clarificateur, sont déshydratées et peuvent être utilisées comme amendement organique dans l’agriculture.

Attention ! L’eau épurée n’est pas potable. C’est une eau de qualité satisfaisante pour l’éco-système. Une goutte d’eau passe entre 13 et 30 heures dans une station d’épuration.

Crédits photos : Jean PEZIN, 2e Maire-Adjoint

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>