Get Adobe Flash player

Météo à Saleilles

Appeler la mairie

04 68 37 70 70

Diaporama

Téléchargez Flash Player pour visualiser le diaporama.

Le Journal des Saleillencs

Cliquez sur la couverture pour lire les journaux !

Histoire de l’église Saint-Etienne

Cliquez sur la couverture pour lire le livret

Mots-clés

Travaux

LES BÂTISSEURS de SALEILLES

UNE COMMISSION DE TOUS LES COMBATS pour une Politique dynamique « des travaux de la ville »

La Commission « Travaux de la Ville » : Deux Coachs réservés, une équipe discrète, 2 mots d’ordre… professionnalisme, efficacité !!!

ENTRETIEN avec Frédéric RODRIGUES, 3ème Maire-Adjoint, Délégué aux Travaux. (F.R.) et Jean-Claude BARRE, Directeur des Services Techniques (J-C.B)

Les services techniques, 2 équipes :

  • Equipe des Travaux E.T. : 1 Agent de Maîtrise et 8 Agents
  • Equipe des Espaces verts (E.E.V.) : 1 Agent de maîtrise et 9 Agents

Journal des Saleillencs : Bonjour à vous deux ! Réussir autant de chantiers sur une brève période de 3 ans, c’est un vrai combat, une stratégie. Comment recensez-vous les projets ?

Frédéric RODRIGUES : Bonjour. Les projets arrivent jusqu’à nous, d’abord en interne, à l’initiative du Maire, soucieux de réaliser les promesses faites pendant la campagne, et dans le cadre d’une véritable politique des travaux de la ville. D’autres viennent à nous par voie externe, ce peut-être la demande d’un ou plusieurs habitants pour des problèmes de voirie ou d’éclairage, ou d’autres…

Dans le premier cas, les projets sont souvent de grands chantiers et nécessitent une intervention structurée et plus lourde avec éventuellement un Appel d’Offre (AO) et des Entreprises extérieures. Dans le deuxième cas, les travaux sont de plus petite taille et se traitent souvent en interne et assurément ils sont très nombreux. C’est ce que l’on appelle les « Travaux en Régie », réalisés par nos propres équipes « Mairie » sous la responsabilité de Jean-Claude.

Jean-Claude BARRE : Effectivement ! Et pour ces 2 types de chantiers le processus d’organisation reste sensiblement le même pour les Services Techniques (S.T.).

JDS : Jean-Claude vous dirigez les S.T. de la Mairie, dites-nous l’organisation mise en place avec Frédéric, quand vous traitez un projet.

J-C. B : Tout d’abord, « la vie du projet » grâce à 5 étapes.

  • Etape 1 : recueillir le ou les projet(s).
  • Etape 2 : Prise en compte et déplacement sur site. Constat et évaluation.
  • Etape 3 : Présentation des projets pré budgétés en Conseil d’Adjoints. Débat. Faisabilité ou pas… et là, la Décision collégiale est prise : les faire, les différer, les réduire, les aménager, les refuser.
  • Etape 4 : Validé, le projet est traité en Commission Travaux pour conception, délais, devis fermes.
  • Etape 5 : Le projet vu en Commission des Finances – Budgété ou pas.

Le Maire supervise toutes les étapes.

JDS : Que se passe-t-il ensuite ?

J-C. B : Ensuite, 2 hypothèses. Grands chantiers – Petits Travaux. Dans les deux cas, les S.T. ont plusieurs missions.

  • Une mission d’Etudes et de Programmation. Ceci consiste à établir les documents de « Consultation » et les devis.
  • Une mission de Conduite de l’opération et direction des Travaux : Chantiers extérieurs – Appel aux Entreprises Chantiers internes – Intervention en « Régie » équipe « Mairie ».

Dans tous les cas, les S.T. ont une mission de mise en oeuvre d’actions, liées à la préservation de l’Environnement, l’amélioration du cadre de vie et la conservation du patrimoine communal. Ils ont aussi une mission de contrôle d’entretien et de fonctionnement des ouvrages, de réparation… suivi des ERP (Etablissement Relevant des Publics) des opérations de vérification obligatoires et réglementaires.

Une dernière mission, celle de mise en oeuvre des règles d’hygiène et de sécurité pour le personnel communal (Mise en place du Document Unique, du plan de prévention des risques liés à la fonction, des registres règlementaires).

Concomitamment à ces missions, l’Adjoint aux Travaux et le Directeur des Services Techniques, ensemble, sont en relation avec les Organismes Extérieurs.

JDS : Vous avez parlé d’organismes extérieurs. Frédéric, nous savons que vous siégez au SYDEEL. Parlez-nous de vos relations avec ces institutions.

F.R. : Nos relations avec ces organismes sont évidemment fréquentes. Il s’agit de :

  • PMCA pour tout ce qui concerne les voiries intercommunautaires, les pistes cyclables, les réseaux d’eaux usées (potable et pluvial).
  • Le SYVOM pour le faucardage et l’éclairage public.
  • Le SYDEEL où je siège effectivement, s’occupe de la mise en esthétique des différents réseaux PTT et EDF.

Chaque année est établi un plan pluriannuel des rénovations de l’éclairage public et des enfouissements des réseaux, avec l’objectif constant d’économiser l’énergie grâce à un équipement « Basse Consommation » (BC). Le SYDEEL accorde à la ville de Saleilles, des subventions très régulièrement pour les travaux effectués sur la commune, après la mise en place d’un A.O. spécifique à l’éclairage public.

JDS : Donc… une organisation structurée et rigoureuse, assujettie à des réglementations. Tout ceci demande du temps. Or, vous devez faire vite. Concrètement, comment gérez-vous vos plannings, tous les deux ?

J-C. B. : Ils sont très serrés forcément ! mais… avant d’en parler, je tiens à souligner une particularité dans nos plannings respectifs. Ce sont les travaux aux « Ecoles ». Vous savez que François RALLO a fait de la Jeunesse et des Ecoles, une de ses priorités. Les chiffres sont éloquents, 184.960 € d’investissements pour l’école primaire et 120.932 € pour ceux de l’école maternelle, soit 305.892 € sans compter les charges de fonctionnement qui ressortent à 158.772 € (année 2011).

Une 3eme tranche de travaux est prévue ainsi que le ré aménagement intérieur et extérieur de la crèche sont programmés pour cette année 2012.

En fait, tous les ans, l’équipe « travaux » est détachée aux Ecoles en 2 temps :

  • Pendant les vacances scolaires de courte durée, priorité est donnée à l’entretien et à l’embellissement, donc des travaux en Régie.
  • Pendant les Grandes Vacances, ce sont les travaux d’Investissements avec A.O. qui doivent être terminés impérativement avant la rentrée scolaire.

C’est dire que nos plannings d’intervention déjà serrés, jonglent aussi avec le climat et les périodes. Pour les Appels d’Offre, le travail de départ est fait via Internet, puis nous travaillons en « Commission Travaux » et également en « Groupe de Travail », et ceci, tous les deux, toujours en étroite collaboration.

JDS : Merci Jean-Claude pour ces explications claires. Grands chantiers avec AO et travaux en Régie, les deux modèles dans un cadre administratif rigoureux. Frédéric, Citez-nous quelques cas concrets.

F.R. : Chaque projet est « Unique » et donc personnalisé. La Place Pouquet par exemple. Un grand chantier. Donc, en amont tout d’abord, une réunion préparatoire avec le Maire. Choix de l’architecte, analyse du site, état des lieux sur l’existant, expressions des besoins. De là, est tiré un « Avant projet ».

Puis on définit ensemble un programme où s’inscrivent successivement, toutes les missions présentées par Jean-Claude.

Pour la Salle Polyvalente, là aussi, on a personnalisé le projet. Avant de penser le projet, nous sommes allés avec le Maire et Jean-Claude, visiter trois autres salles. Celles de Pollestres, celle de Salses et enfin celle de Villeneuve de la Raho. Ces salles ont du vécu. Nous avons donc relevé les points forts à retenir et les points faibles à écarter. Nous avons convié à cette visite l’adjoint aux sports et l’adjointe à la culture, pour connaître leurs problématiques. Une réunion préparatoire où l’expression des besoins est faite, puis le processus des missions se déroulent comme prévu. Appel d’offre, ouverture des plis, choix et démarrage des entreprises.

La Commission « Travaux » que j’anime, ou les groupes de travail, suivent l’avancement de près. Nous profitons de cette discussion pour remercier Robert TARDA, membre de la commission, pour son investissement exemplaire. En effet, Il a participé à « toutes » les réunions concernant la salle polyvalente.

JDS : Merci pour ces exemples « Grands Chantiers »… Et pour les Travaux en Régie ?

F.R. : Les Travaux en Régie sont nombreux, constants, et très diversifiés. Dans ce cas, c’est exactement comme si nous nous adressions à une « Entreprise ».

JDS : Votre avis Jean-Claude ?

J-C. B. : C’est exact ! Pour nous, avec Jean-François SEVILLA, notre chef d’équipe, c’est exactement comme avec une entreprise.

Au niveau du travail, les mêmes étapes se mettent en place. L’avantage, c’est qu’il s’agit d’une petite équipe soudée et solidaire. On sait que l’on peut compter sur chacun d’entre eux que ce soit Jean-François, Edmond, Joël, Jean ou Gilbert.

Prenons pour exemple leur dernier chantier. La construction des barbecues 4 feux et la mise en place de 4 tables supplémentaires. Tout a été fait dans les règles de l’art.

Je tiens à souligner la bonne synergie existante entre l’équipe « Travaux » et l’équipe « des Espaces Verts » . Ces derniers ont rejoint les premiers sur le chantier des barbecues pour compléter le travail de construction par la création d’un espace arboré.

Le but est commun : embellir le site et créer des zones ombragées propices à la détente. Coup de chapeau aux deux Equipes qui, avec discrétion, poursuivent leurs efforts avec solidarité et dévouement pour offrir un meilleur vivre aux Saleillencs.

JDS : Merci à vous deux pour cet éclairage passionnant sur les travaux réalisés depuis 2008 à SALEILLES. Bravo à vous et à vos deux équipes.

En conclusion, reconnaissons, sans exagération que le professionnalisme, la qualité et la solidarité sont gagnants. L’entente solide entre les deux responsables, Frédéric RODRIGUES et Jean-Claude BARRE, qui s’est certainement affinée et affûtée depuis près de 14 ans, la solidarité et l’energie des deux équipes sur le terrain, sont les facteurs de la réussite des Services Techniques de la commune et de la Commission « Travaux», sous l’impulsion de notre Maire.

Pour preuves, le magnifique résultat obtenu par notre ville à sa participation au Concours des villes et villages fleuris, ainsi que l’avis de la Commission d’Accessibilité aux Handicapés, qui lors de son premier passage à Saleilles, n’a relevé aucune anomalie, confirmant une conformité parfaite aux normes en vigueur.

GALERIE PHOTOS DES AMÉNAGEMENTS A SALEILLES

Continuer la lecture

CHAPELLE ST ETIENNE : POINT FINAL à la RENOVATION

La rénovation de la Chapelle est terminée. Le clocher a été entièrement refait et la porte d’entrée rénovée est à présent protégée par une grille en fer forgé.

Que nous l’apprécions à l’intérieur à l’occasion d’une exposition, ou que nous la regardions à l’extérieur, de jour ou de nuit, elle est le joyau de Saleilles.

Crédits photos : Jean PEZIN, 2e Maire-Adjoint

[Galerie non trouvée]

3 mois après ! Fidéle au rendez-vous ! … CHAPELLE ST-ETIENNE – LEVER DE RIDEAU – MAI 2011 – PREMIERE !

POUSSEZ LA PORTE !

Comme promis en février 2011, nous vous livrons une CHAPELLE ST-ETIENNE entièrement rénovée, embellie, plus vivante et lumineuse que jamais, prête à manifester avec force, une vie nouvelle. Vous allez la découvrir, sous les feux de la rampe, dans une vidéo, ci-après, le jour de son inauguration, une occasion idéale pour elle de servir d’écrin à deux très belles expositions. Une manière de dire aux Saleillencs, « J’existe ! Je reste à vos côtés. »

Elle est là pour vous accueillir et participer à toutes les manifestations qui animeront Saleilles.»

Cette porte va s’ouvrir ! Prenez le temps et Regardez la bien. Elle s’est embellie. Elle a été détalonnée, raccourcie, poncée, traitée et lazurée. Des rivets de fixation dorés lui servent d’ornements….Poussez la, avancez, découvrez…

« Cliquez ci-dessous pour découvrir la vidéo de la chapelle ‘ nouvelle’ »

Si vous voulez en savoir plus sur les exposants (peinture, sculpture), cliquez ICI

Après cette visite rapide certes, mais tellement belle et harmonieuse, nous avons imaginé vous guider, pas à pas, à l’intérieur de la Chapelle pour vous faire découvrir les détails qui illustreront le travail sérieux et esthétique accompli par un ensemble de corps de métiers composé essentiellement, de Saleillencs. Modernité et Tradition se mêlent parfaitement !

Précisons que la Chapelle Saint-Etienne, située au cœur du vieux village est inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis juin 1986.  Le mur de clôture quant à lui est « classé ». La Chapelle a fait l’objet en 1998 d’un aménagement de ses abords. Depuis cette date, elle n’a bénéficié d’aucun soin particulier, juste un entretien classique.

C’est François RALLO et l’équipe majoritaire qui ont souhaité redonner une nouvelle vie à cet édifice. Le projet arrêté a consisté à restaurer l’intérieur de la Chapelle, à mettre en valeur sa façade extérieure, à créer des espaces fleuris et à installer des éclairages harmonieux, rendant ainsi notre chapelle accessible à tous, en toute sécurité.

Venez donc ! et commençons  la visite…

Magnifique photo (en face du chœur), qui reproduit fidèlement la majesté du lieu : sol habillé entièrement d’un  parquet de chêne blond. Les lames ont une épaisseur de 22cm, détail à souligner car l’épaisseur des lames confère au sol une très grande solidité, permettant aussi  une parfaite accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Travail d’autant plus réussi qu’avant les travaux,  le sol était déformé et pouvait être même dangereux.

On appréciera les belles lignes pures d’une nef unique, voûtée en berceau brisé avec une abside semi-circulaire voûtée en cul-de-four qui a été repeinte d’une couleur claire et douce qui réfléchit la lumière.

Très visible sur ces murs, l’ensemble est bâti en galets, pierres et cayroux  sur un support liant mortier et chaux. Tous les enduits intérieurs dégradés par l’humidité on été refaits. En accord avec  l’Architecte des Bâtiments de France, l’aménagement intérieur de cette Chapelle a pris en compte d’une part, la volonté de conserver ou de mettre en valeur certaines parties de la construction présentant un intérêt historique, et d’autre part,  une rénovation imposée par les normes.

L’ancienne pierre d’autel, d’une dimension de 140 x 60, a été remise. Elle est posée sur un pied en pierre de taille de couleur blanche. Comme nous le voyons sur la photo, elle est installée dans le chœur de la chapelle.

Magnifique vue panoramique de la chapelle (dos au chœur). Belle profondeur d’un aménagement qui semble élargir l’espace de l’édifice. Une peinture jaune claire et  lumineuse éclaire le plafond et l’harmonise aux autres teintes de la chapelle. Un éclairage agréable et bien mesuré, un nuancier de couleurs sobres, douces et proches des matériaux environnant, créent une ambiance délicate, parfaitement propice à la sérénité.

Les anciens vitrages ont été déposés et remplacés par des vitraux protégés. Là encore, des couleurs douces qui s’accordent très bien avec les couleurs dominantes.

3 Surprises ! 3 niches. Elles ont été découvertes au cours des travaux. Surprise très agréable ! Comme un cadeau en retour d’un embellissement complet, minutieux, effectué avec le souci constant de respecter le passé historique.  Comme on peut le constater sur la photo, ces 3 niches ont été reprises et remises en état.

Par ailleurs, sur l’une des photos, celle où l’on découvre 2 niches côte à côte, nous relèverons 2 détails. Dans un souci d’esthétique et celui aussi de conserver le cachet « ancien » de la chapelle, le PVC qui habituellement est utilisé pour cacher les câbles électriques a été remplacé par un habillage en chêne. C’est ce que l’on voit sur la photo, un chemin de câbles en chêne, qui ceinture toute la nef. Dans le même esprit, dans les 4 angles, des caissons en chêne dissimulent 4 transformateurs.

Sur ce point, signalons que les installations électriques ont été déposées en totalité et entièrement refaites aux normes en vigueur. Des luminaires sur bras mobile et pouvant se déplacer sur un rail ont été mis en place. Un éclairage indirect, donne à l’ensemble un ton intimiste et convivial.

A l’entrée, une  niche en pierre, reprise et remise en état.

De même, à l’entrée, ci-dessous, on voit sur la photo, un meuble et un coffre de service en chêne blond. Ils ont été installés pour effacer  l’aspect rugueux d’un tableau électrique et d’un extincteur.

Ce mini reportage photos, permet de constater clairement qu’aucun détail n’a été laissé de côté. Tout a été fait pour réussir cet embellissement. Il faut dire, qu’à maintes reprises, le Maire et les équipes « travaux » se sont rendus sur place pour vérifier et affiner chaque point, qu’il soit technique ou esthétique.

Un très grand « Bravo » à tous les initiateurs et les spécialistes qui ont conjugués leurs efforts avec enthousiasme pour créer un bel avenir à notre plus ancien bâtiment, la CHAPELLE ST ETIENNE.

Nous refermons donc cette porte, mais….momentanément….

En  effet ……nous  reviendrons  sur  ce  sujet  !  Pourquoi ?

une   dernière  touche  sera  mise  en  point  final  !

RENDEZ-VOUS  FIN  JUIN !!

A Bientôt donc ! …


Pour l’instant, en guise de conclusion, nous vous laissons apprécier, quelques « photos d’extérieur » de la Chapelle. Certaines ont été prises de jour et d’autres de nuit. Pour l’éclairage de nuit, une grille de protection en pied de façade a été mise en place pour mettre les murs en valeur. Par ailleurs, on peut remarquer que le crucifix a réintégré sa place initiale, un tapis de galet lui sert de parure et le valorise avec élégance.

Incontestablement, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, la Chapelle St-Etienne est devenue un régal pour les yeux, un site unique pour nos futures manifestations saleillencques.

 

Galerie photos


TRAVAUX et EMBELLISSEMENTS

Nous l’avons vu, les grands projets de Saleilles avancent correctement selon leur programmation.

Indépendamment de ces travaux, l’équipe majoritaire ne souhaite pas pour autant négliger les travaux simples de voiries ou d’éclairages ni les embellissements qui peuvent être apportés de manière très régulière aux habitants. Quelques photos pour illustrer ces actions.

A noter : un effort tout particulier pour équiper nos rues d’éclairages plus économiques et écologiques.

Impasse de Treille
Avant Après
Rue du Maroc
Avant Après

Continuer la lecture